Citroën Rendezvous est le plus grand salon Citroën d’Amérique du Nord

Joe LorioVoiture et chauffeur

Citroën soumissionne l’Amérique au revoir en 1974, lorsque son SM exotique s’est heurté aux régulateurs américains lourds, mais le constructeur automobile français innovant a toujours un cadre de fans ici dans le Nouveau Monde. Chaque année, généralement le week-end de la fête des pères, ils se réunissent pour célébrer la marque à double chevron. Depuis ses débuts dans le Massachusetts, le festival Citroën s’est déplacé en 2003 à Saratoga Springs. L’emplacement nord-est le place à une distance frappante des passionnés canadiens, en particulier des Québécois, qui sont bien représentés. Voici un échantillon des participants de cette année.

Publicité – Continuer la lecture ci-dessous

Moteur Citroën Traction Avants devant le champ d’exposition. Le modèle à traction avant a été produit de 1938 à 1955.

Une gamme colorée de 2CV est presque garantie au Citroën Rendezvous. Introduite juste après la Seconde Guerre mondiale, la 2CV a mis la France rurale sur roues et est probablement la voiture française la plus emblématique, sans doute en partie à cause de son modèle de 42 ans.

La DS gracieuse et surnaturelle était bien en évidence au Rendezvous. Ce fut un exemple particulièrement frappant.

Il y avait plusieurs breaks Citroën DS rarement vus sous la main. Nous avons été attirés par ces deux sièges rabattables au retour. Au cas où vous vous demanderiez, “Sommes-nous déjà là?” en français c’est “Sommes-nous déjà là?” Non, nous ne savons pas comment prononcer cela.

Impossible de ne pas être charmé par l’étrangeté abjecte de la Citroën Ami. Cette berline de 1965 était spectaculaire.

Un trio de modèles Citroën GSA (vert) et GS (blanc, bleu). Bien qu’elle n’ait jamais été officiellement vendue aux États-Unis, la GS et plus tard la GSA ont été pendant des années les plus grandes ventes de la marque.

Ce wagon Citroën GS serait la seule voiture survivante des quatre qui ont été peintes dans cette livrée multi-drapeaux pour les Jeux olympiques de Munich de 1972.

Introduite en 1970, la SM était l’élégant coupé grand tourisme de Citroën et était propulsée par un moteur Maserati V-6.

Bien que les coupés SM du marché américain aient découvert des phares ronds, sur d’autres marchés, la voiture était livrée avec cette configuration à trois lampes protégée par un couvercle en verre aérodynamique. Les phares étaient pivotants et également ajustés à la hauteur de caisse.

Ce SM est décoré pour correspondre à l’apparence de sa version Matchbox.

La petite voiture qui l’a inspirée est logée (avec deux autres Matchbox SM) derrière la vitre du nez.

Les autres voitures françaises sont également les bienvenues. Parmi les plus belles Peugeot se trouvait ce coupé 504 à carrosserie Pininfarina de 1969.

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pourrez peut-être trouver plus d’informations à ce sujet et sur un contenu similaire sur piano.io

Publicité – Continuer la lecture ci-dessous

Leave a Comment