Ferrari Le Mans Hypercar taquine le retour aux courses d’endurance de haut niveau

Voici votre aperçu de la voiture que Ferrari fera campagne pour la victoire au général aux 24 Heures du Mans l’année prochaine. L’équipe de Modène ne s’est pas battue pour le général en France depuis 50 ans, avec le 312 PB qui a terminé deuxième. Les Italiens n’ont plus gagné depuis 1965 avec la 250 LM, une série de six victoires consécutives interrompue par la Ford GT40 l’année suivante. Nous n’avons pas encore de nom pour ce nouveau cheval cabré, mais le coureur est en développement depuis 18 mois, avant l’annonce par Ferrari qu’il rejoindrait la classe Hypercar du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. Le responsable du département GT compétition de la société, Antonella Coletta, a dit Autocar, “notre rêve est de gagner.” Bien sûr.

Tout ce que nous pouvons voir de la taquinerie pour l’instant, ce sont quelques DRL minces reliés par un surlignage rouge illuminé et un becquet à lèvres profond incliné vers le bas sur les bords. Cet aperçu d’un visage ressemble beaucoup à la Daytona SP3, elle-même un clin d’œil en édition limitée aux voitures de sport à moteur central comme les 330 P3 et 412 P qui ont autrefois couru sur la piste dont la voiture porte le nom.

Ferrari dit avoir choisi la classe LMH en raison d’une plus grande liberté dans la réglementation. Au lieu des composants de spécification mandatés dans la classe LMDh d’IMSA qui concurrenceront les hypercars, LMH permet aux fabricants de développer des vitrines de marque comme le châssis et le système hybride basés sur une voiture de route ou dans le cadre d’un prototype de gros. Ferrari a suivi la voie du prototype et n’a pratiquement pas pillé le bac à pièces. Cette classe exige également que les participants produisent au moins 20 versions routières de la voiture de course, Coletta déclarant que “LMH est un bon point de départ pour les pièces de la future gamme de voitures de route”. Tout ce que nous verrons enfin en termes de conception sur l’hypercar se dirigera également vers la conception de voitures de route.

Les tests de voitures de course sortent de la simulation et entrent en piste “dans les semaines à venir”. Un début en compétition est prévu pour mars prochain, ce qui nous rappelle Sebring.

En 2023, la même année où Ferrari fête ses 50 ans de défi pour le général, Le Mans célèbre sa 100e édition. Pour récapituler ce que nous envisageons pour l’instant, la classe Le Mans Hypercar comprendra Ferrari, Peugeot, Scuderia Cameron Glickenhaus et Toyota, tandis que la classe LMDh comprendra Acura, Alpine, BMW, Cadillac, Lamborghini et Porsche. Ferrari a déclaré avoir un “rendez-vous avec l’histoire” l’année prochaine. Nous disons que quiconque aime les courses d’endurance doit réserver un hôtel dans la campagne française pour les 10 et 11 juin 2023. Ça va être fou.

Vidéo associée :

Leave a Comment