Goodyear et la NHTSA se sont battus pendant des mois pour des pneus de camping-car défectueux

WASHINGTON – L’agence américaine de sécurité automobile et Goodyear se sont disputés pendant des mois pour savoir si la société basée dans l’Ohio devait rappeler les pneus utilisés sur les camping-cars – des pneus qui n’ont pas été produits depuis près de deux décennies.

Sous la pression de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), Goodyear a annoncé mardi qu’il rappellerait 173 000 pneus G159 de taille 275/70R22.5. pneus utilisés sur les véhicules récréatifs en raison du potentiel de séparation catastrophique de la bande de roulement.

La NHTSA a d’abord ouvert une enquête en décembre 2017, puis a officiellement demandé à Goodyear d’émettre un rappel en février, arguant que les pneus G159 avaient des taux de défaillance plus élevés qui “se sont produits relativement tôt dans la durée de vie”.

En février, la NHTSA a déclaré qu’il semblait que Goodyear était au courant d’un défaut de sécurité “dès le début de 2002, alors que les pneus étaient en production, mais n’a pas déposé de rappel”.

Dans une réponse de 19 pages à la NHTSA en mars, Goodyear a déclaré qu’il ne pensait pas que ses pneus étaient défectueux et s’est demandé si l’un de ces pneus était encore utilisé, notant qu’ils n’avaient pas été produits depuis 2003.

Goodyear a déclaré que ce n’était “pas vrai” que ces pneus avaient échoué plus tôt que d’autres et la lettre de la NHTSA reflétait une incompréhension des données sous-jacentes.

Le fabricant de pneus a déclaré mardi qu’il acceptait le rappel “pour répondre aux préoccupations selon lesquelles certains de ces pneus pourraient encore être sur le marché ou en cours d’utilisation”, mais n’a pas admis qu’ils étaient défectueux.

Goodyear a fait valoir que les fabricants de VR ont le “rôle principal” dans “le rappel de leurs véhicules pour tenir compte de l’utilisation abusive par le propriétaire”. Il a affirmé que la tentative de la NHTSA d’imposer la responsabilité à Goodyear pour le rappel des pneus était “un départ brutal et inapproprié de plus de 20 ans de pratique”. La NHTSA a exhorté mardi les propriétaires à s’assurer que les pneus rappelés ne sont pas utilisés en invoquant des problèmes de sécurité.

La NHTSA a déclaré en février que les défauts des pneus G159 étaient “au centre de 41 poursuites impliquant 98 décès et blessures déposées entre 1999 et 2016”. Goodyear a déclaré que la NHTSA avait “inexactement” surestimé le nombre d’incidents allégués.

La NHTSA a déclaré que Goodyear obtenait régulièrement des ordonnances judiciaires interdisant la divulgation d’informations sur les pneus découvertes lors de poursuites. Goodyear a déclaré que l’agence “ne peut pas raisonnablement affirmer qu’elle n’était pas au courant” d’incidents impliquant le pneu avant 2017, citant des rapports d’incidents mortels dans une base de données de la NHTSA.

Leave a Comment