Le maire de New York détruit au bulldozer des centaines de motos tout-terrain et de VTT illégaux

Le maire de New York, Eric Adams, a décidé de donner des exemples à partir de 100 motos hors route et VTT illégaux saisis par la ville dans le cadre d’une campagne d’application de la loi destinée à réduire la “nuisance” des véhicules tout-terrain conduits en essaims dans les rues de la ville, “terroriser” la métropole.

Adams a vanté les résultats d’une vaste campagne qui a conduit à la confiscation d’environ 900 vélos et VTT, soit près de 90 % de plus que ceux saisis l’année précédente. Le présentant comme un problème de sécurité publique, Adams a noté que le problème est plus large que le simple fait que les vélos soient sans papiers; ils sont souvent exploités par des conducteurs non assurés. Comme c’est le cas dans de nombreux centres urbains où les gangs de motos hors route et de VTT sont répandus, les véhicules sont souvent volés dans les banlieues environnantes.

“Beaucoup de ces vélos n’ont pas d’assurance. S’ils heurtent quelqu’un, la personne se retrouve avec des frais médicaux et d’autres dépenses personnelles. Nous allons donc continuer à faire notre part. Nous sommes heureux de ce que nous faisons aujourd’hui. Cela envoie un message fort de notre cohérence dans ce domaine. Vraiment, mes remerciements au chef de la patrouille, au chef Maddrey et au commissaire de police pour avoir veillé à ce que cette initiative soit importante. La qualité de vie est primordiale, et notre objectif est de face à la criminalité et à la qualité de vie, et ces motos hors route étaient une menace pour la qualité de vie », a déclaré Adams avant de donner un signal à l’opérateur du bulldozer.

“La patrouille travaillera en étroite collaboration avec les unités routières, nous travaillerons en étroite collaboration avec notre bureau des transports et notre bureau des affaires communautaires”, a déclaré le chef de la patrouille du NYPD, Jeffery Maddrey. “Nous voulons nous assurer de faire passer le message à tous ceux qui pensent à conduire ces vélos qu’ils sont illégaux et qu’ils seront susceptibles d’être saisis.”

On a également demandé à Adams, un ancien agent des forces de l’ordre, si des efforts avaient été faits pour fournir des lieux d’équitation aux passionnés qui souhaitent profiter de leur passe-temps en toute sécurité et en toute légalité, empêchant potentiellement les cyclistes d’accéder entièrement aux routes publiques. Le maire semblait favorable à de telles possibilités.

“Je suis mort avec toi”, a déclaré Adams. “Vous savez, j’adorais faire du vélo tout-terrain quand j’étais enfant, et je pense donc qu’il est crucial que nous ayons ces espaces. Et nous allons examiner certains des espaces là-bas pour leur permettre de rouler.”

Leave a Comment