Le personnel de l’Apple Store de Glasgow rejoint le syndicat et demande à Apple de le reconnaître


AppleInsider est soutenu par son public et peut gagner une commission en tant qu’associé Amazon et partenaire affilié sur les achats éligibles. Ces partenariats d’affiliation n’influencent pas notre contenu éditorial.

La majorité des travailleurs d’Apple Glasgow ont rejoint le syndicat GMB Scotland et ont postulé auprès d’Apple conformément aux règles de l’organisation syndicale volontaire du pays.

Le personnel des Apple Stores à travers les États-Unis continue de faire pression pour la syndicalisation, malgré la pression antisyndicale d’Apple. Maintenant, selon le Heures du soir de Glasgowtravailleurs chez Apple Glasgow ont rejoint le syndicat GMB.

GMB et les travailleurs ont par la suite demandé à Apple d’être reconnus comme syndicat représentant le magasin. En vertu de la législation britannique, un employeur peut être invité à reconnaître volontairement un syndicat, ou la reconnaissance peut venir de l’entreprise qui négocie régulièrement avec les dirigeants syndicaux.

Ainsi, alors que GMB prétend avoir la majorité du personnel d’Apple Glasgow parmi ses membres, le magasin n’a pas encore été officiellement considéré comme syndiqué.

“La mission de GMB est d’améliorer le travail et nous sommes ravis d’apporter à ces travailleurs le soutien dont ils ont besoin pour se syndiquer chez Apple”, a déclaré Louise Gilmour, secrétaire écossaise du GMB. “Les temps changent pour les grandes entreprises technologiques ; en proie à la plus grande crise du coût de la vie en 40 ans, elles doivent commencer à mettre en pratique ce qu’elles prêchent depuis des années sur la responsabilité sociale des entreprises.”

“Ainsi, plutôt que de lutter contre l’inévitable”, a poursuivi Gilmour, “Apple doit écouter ses travailleurs, respecter leur désir de s’organiser et travailler avec nos représentants pour y arriver, car cette volonté de reconnaissance ne s’arrête pas.”

Apparemment, le personnel de vente au détail d’Apple Glasgow gagne 12 (15 $) de l’heure. Les travailleurs du magasin affirment que les bas salaires, les horaires de travail inéquitables et le manque de transparence salariale ont incité le mouvement vers la syndicalisation.

“Au Royaume-Uni, Apple a des forums d’employés, mais ceux-ci se révèlent continuellement inefficaces et les commentaires sont ignorés”, a déclaré un travailleur anonyme au Heures du soir de Glasgow. “C’est une conversation à sens unique.”

“Nous avons besoin de nos propres représentants et d’une voix adéquate pour changer les choses”, a poursuivi l’employé. “Les gens souffrent de la crise du coût de la vie. Nous avons besoin d’une augmentation de salaire, d’une transparence salariale et d’une voix.”

Un porte-parole d’Apple a déclaré à la publication: “Nous avons la chance d’avoir des membres incroyables de l’équipe de vente au détail et nous apprécions profondément tout ce qu’ils apportent à Apple.”

“Nous sommes ravis d’offrir une rémunération et des avantages très solides”, a poursuivi le porte-parole, “y compris des soins de santé privés, des congés parentaux améliorés, des congés familiaux payés, des subventions annuelles en actions et de nombreux autres avantages pour chaque membre de l’équipe.”

Désormais officiellement connu sous le nom de GMB, le syndicat a été formé par de multiples fusions au fil des décennies. Avant d’adopter le nom de GMB, il était connu sous le nom de Syndicat général, municipal, des chaudronniers et alliés (GMBATU).

Par ailleurs, la responsable du commerce de détail et des ressources humaines d’Apple, Deirdre O’Brien, a été franche dans sa messages antisyndicaux au personnel aux États-Unis.

Leave a Comment