Les gadgets les plus farfelus de Gizmodo en 2002

DataPlay : le format de disque optique futuriste que le temps a oublié

Au début des années 2000, de sérieux efforts ont été déployés pour trouver la prochaine percée technologique qui succéderait au CD. L’un d’eux était le DataPlay, une version miniaturisée d’un CD d’un diamètre de 32 mm. Pourquoi utiliser DataPlay au lieu de CD ? D’une part, il pourrait stocker plus que de la musique – des interviews d’artistes, des clips vidéo et des chansons préenregistrées pourraient être consultés lorsqu’ils sont connectés à un PC. C’était aussi adorable minuscule, ou comme Le New York Times Mettez-le, “à peu près la taille de l’ing au centre d’un CD.”

Après avoir remporté le prix CES Best of Show en 2001, le DataPlay est sorti en 2002 et a été rapidement soutenu par des artistes et des studios d’enregistrement en raison de son système strict de gestion des droits numériques. L’album de Britney Spears Britney et des rééditions de ‘N Sync, Pink, Usher, OutKast, Sarah McLachlan et Brooks & Dunn ont été incluses dans le premier lot de disques DataPlay.

En fin de compte, DataPlay a échoué et est maintenant un format presque oublié. C’était trop cher, obligeait les propriétaires à acheter de nouveaux lecteurs de musique et verrouillait le contenu d’une manière à laquelle les clients n’étaient pas habitués à l’époque. Il est également arrivé lors de la croissance des médias numériques.

Gizmodo avait un sentiment DataPlay ne réussirait pas :

Voyons voir, ils coûteront plus cher que les CD, seront difficiles à copier, sonneront à peu près comme les CD et nécessiteront un tout nouveau lecteur (dont un seul est disponible, l’iRiver IDP-100, illustré à droite). Sûr d’être un énorme succès.

Leave a Comment