Linus Torvalds perd Linux 5.19 en utilisant Asahi Linux sur un Mac • The Register

Linus Torvalds a publié la version 5.19 du projet et a salué le silicium homebrew d’Apple – et la distribution Asahi Linux qui l’exécute – pour avoir rendu les ordinateurs alimentés par Arm utiles pour les développeurs.

Dans son annonce de la version, Torvalds a appelé le travail de prise en charge de l’architecture Loonarch RISC fabriquée en Chine comme une étape importante, ainsi que “un autre lot d’annotations SYSCTL READ_ONCE() de mise en réseau pour rendre heureux une partie du code du vérificateur de course de données”.

Torvalds a ensuite révélé qu’il avait mis la main sur du silicium Apple.

“Sur une note personnelle, la partie la plus intéressante ici est que j’ai fait la sortie (et j’écris ceci) sur un ordinateur portable arm64. C’est quelque chose que j’attendais depuis _loong_ temps, et c’est enfin réalité, grâce à l’Asahi équipe”, a-t-il écrit. “Nous avons depuis longtemps du matériel arm64 sous Linux, mais rien de tout cela n’a vraiment été utilisable comme plate-forme de développement jusqu’à présent.”

Le manchot empereur s’est un peu caché, admettant “Pas que je l’ai utilisé pour un vrai travail, je n’ai littéralement fait que des versions de test et des démarrages et maintenant le marquage de la version réelle.”

Mais il semble que Torvalds veuille qu’un Mac alimenté par Apple devienne sa machine de choix lorsqu’il est sur la route.

“J’essaie de m’assurer que la prochaine fois que je voyagerai, je pourrai voyager avec ça comme un ordinateur portable et enfin manger le côté arm64 aussi.”

“C’est la troisième fois que j’utilise du matériel Apple pour le développement Linux – je l’ai fait il y a de nombreuses années pour le développement PowerPC sur une machine ppc970”, écrit-il. “Et puis il y a plus de dix ans, lorsque le MacBook Air était le seul véritable mince et léger. Et maintenant en tant que plate-forme arm64.”

Parmi les fonctionnalités phares de la version 5.19 du noyau :

  • Prise en charge des extensions de domaine de confiance d’Intel qui isolent les machines virtuelles du gestionnaire/hyperviseur de machines virtuelles et de tout autre logiciel sur la plate-forme, pour ajouter une isolation au-delà de celle réalisable avec la virtualisation conventionnelle ;
  • Prise en charge du SEV-SNP d’AMD, qui protège les machines virtuelles contre les attaques sur l’hyperviseur ;
  • Le support multiplateforme pour Arm est à peu près fait;
  • Amélioration de la surveillance des cartes mères ASUS ;
  • Suppression de la prise en charge de l’architecture CPU H8/300 de Renesas, qui a l’étrange particularité d’avoir déjà été supprimée du noyau, puis rétablie.

Les braves gens de Phoronix avoir un longue liste des nouveautés de la 5.19.

Le message de Torvalds se termine par une note de bas de page dans laquelle il déclare qu’il a l’intention d’appeler la prochaine version du noyau version 6.0 “puisque je commence à m’inquiéter d’être à nouveau confus par les grands nombres”.

C’est légèrement incompatible avec la série 4.x, qui a atteint la version 4.20, mais suit le même schéma utilisé sur la série 3.x qui s’est arrêtée à 3.19.

De toute façon, rien de tout cela ne fait une réelle différence, car rien n’indique que le prochain noyau offrira le type de changement progressif de fonctionnalité qui justifierait une version x.0 dans un logiciel open source ou commercial. ®

Leave a Comment